Le Caire, Eglise Saint-Nicolas - 1800

Date: 
septembre 1800
Région: 
Egypte
Lieu: 

Le Caire

Type d'inventaire: 
Liste de biens
Auteur de l'inventaire: 
? Parthenios, patriarche d’Alexandrie (1788-1805, FEDALTO, II, 1988, p. 585)
Commanditaire de l'inventaire: 
Parthenios, patriarche d’Alexandrie (1788-1805, d’après FEDALTO, II, 1988, p. 585)

La liste occupe les ff. 24-26, selon la numérotation actuelle, d’un codex factice en papier dont la première partie date de la fin du 18e s. et la seconde remonte au 19e s. La liste en question constitue l’un des six documents transmis par ce codex qui nous renseignent sur l’histoire du fonds à la fin du 18e s. et au tout début du 19 e s.

Cette liste d’objets datée du mois de septembre de l’année 1800 (αωμηνὶ Σεπτεμβρίῳ : f. 24) est due à la même main que les inventaires précédents et est liée à l’entourage du patriarche Parthenios (1788-1805, d’après FEDALTO, II, 1988, p. 585), dont on lit la signature en tête de liste sur chacun des folios qui la transmettent. Ce relevé dénombre les objets sacrés (ἱερὰ ἄμφια καὶ κιμήλια) fabriqués (ἐφκιάσαμεν) dans l’église de Saint-Nicolas (ἐκκλησίαν τοῦ Ἁγίου Νικολάου) du Caire, lesquels furent confiés par la suite (ἐγχειρίσαμεν) au sacristain Nectarios (εἰς τὰς χεῖρας τοῦ κανδιλάπτη Νεκταρίου).

Les objets en question, cités sans aucune logique interne, servent tous à la liturgie. Le chiffre en tête de chaque entrée signale le nombre d’objets trouvés. La liste contient une centaine d’entrées qui correspondent à des objets différents ; on décompte au total près de 430 articles, ce qui fait preuve de la richesse du trésor constitué par le patriarche Parthenios, ainsi que de l’importance de cette église. Une main plus tardive compléta ce recensement, tout en marquant avec une petite croix certains articles, vraisemblablement ceux qui se trouvaient encore sur place au moment où le second copiste fut l’état des lieux.

Parmi les objets recensés, on trouvera quelques livres d’usage liturgique, sans doute des imprimés mais sans que cela soit explicité. Tout d’abord, trois évangéliaires en reliure de luxe, mentionnés au même endroit de la liste (f. 24v) : deux évangéliaires reliés en or et en argent (1 ἱερὸν εὐαγγέλιον καὶ κεχρυσωμένον / 1 ἱερὸν εὐαγγέλιον ἀσῆμι καὶ χρυσομένον) et un troisième avec de l'émail sur l’un de ses plats (1 ἱερὸν εὐαγγέλιον μὲ σμάρδον ἀπὸ τὸ ἕνα μέρος). La liste mentionne également une collection de cinquante volumes d’acolouthies pour l’année entière, aussi bien en grec qu’en arabe (50 βιβλία ῥωμαϊκὰ καὶ ἀραβικὰ τῆς ὅλης ἀκολουθίας τοῦ ἐνιαυτοῦ). Tous les livres signalés sont marqués d’une petite croix, ce qui veut dire qu’ils étaient encore présents au moment de la vérification par la seconde main intervenue.

La liste n’est pas dépourvue d’intérêt linguistique. En ce qui concerne la terminologie du livre, on notera l’emploi du terme rare σμάρδος pour désigner l’émail (Fragmenta Alchemica, Περὶ τῆς τιμιωτάτης καὶ πολυφήμου χρυσοχοϊκῆς (e cod. Paris. B.N. grec 2327, f. 280r), éd. Berthelot-Ruelle, II, p. 323) au lieu du nom plus usité σμάγδος  (DU CANGE, Glossarium, col. 1404, s.v. σμάγδος).

 

Titre/incipit: 
ὧδε καταγράφονται τὰ ὅσα πράγματα ἤτοι ἱερὰ ἄμφια καὶ κιμήλια ἐφκιάσαμεν εἰς τὴν ἐκκλησίαν τοῦ Ἁγίου Νικολάου καὶ τὰ ἐγχειρίσαμεν εἰς χεῖρας τοῦ κανδιλάπτη Νεκταρίου ὡς κάτωθεν φαίνονται
Mots clés: 
"patriarcat" ; "Alexandrie" ; "Parthenios"
Répertoire: 

-

Editions: 

-

Bibliographie: 

MOSCONAS, 1965, p. 178-179 ; NIKOLOPOULOS, 1966, p. 173.

 

Rédaction: 

AL, 2015

 

Reproduction: 
Share this
Comment citer cette page : Anna Lampadaridi, « Le Caire, Eglise Saint-Nicolas - 1800 », dans , Iskandariyya (Al-)Bibliothêkê tou Patriarcheiou 277, Paris, IRHT, 2015 (Ædilis, Sites de programmes scientifiques, 4) [En ligne] http://www.libraria.fr/fr/RIMG/le-caire-saint-nicolas-1800
Mis en ligne le 07/12/2015
Modifié le 09/12/2015