Andros, Ecole Hagias Triados - 1830 (a)

Date: 
juillet 1830
Date post: 
juillet 1830
Date ante: 
juillet 18
Région: 
Grèce
Lieu: 

Andros/Korthion(Ἄνδρος/Κόρθιον)

Type d'inventaire: 
Liste de donation
Auteur de l'inventaire: 
hiéromoine Pagkratios (ἱερομόναχος Παγκράτιος)
Commanditaire de l'inventaire: 
Samuel, fondateur de l’Εcole (Σαμουὴλ κτήτωρ τῆς Σχολῆς)

L’inventaire occupe les pages 50-51 du « codex de l’École » qui est un recueil factice de divers documents concernant l’histoire de l’Ecole, écrits par des mains différentes au cours du 19ème s. La liste de donation en question est l’un des quatre textes dans le manuscrit qui nous renseignent sur le fonds de la bibliothèque de l’École dans les années 1830-1835.

Dans une note à la p. 51, Pagkratios déclare avoir envoyé les susdits livres de Constantinople en juillet 1830, sur l’ordre écrit du fondateur de l’École, qui était décédé (κατὰ τὴν ἔγγραφον ἐπιταγὴν τοῦ μακαρήτου κτήτορος). Pagkratios fut alors chargé de transférer les livres de ce dernier et de les enregistrer dans le présent « codex de l’École » (ἐν τῷ παρόντι κώδικι τῆς σχολῆς), en tant que partie intégrante de son fonds (ὡς κτῆμα ἀναπόσπαστον αὐτῆς). En fait, dans une lettre écrite à Constantinople, datée du 30 octobre 1827 (ibid., p. 57), Samuel, le fondateur de l’École, à l’occasion de son départ pour la Valachie et craignant que la mort ne l’atteigne, fait connaître sa volonté de faire don de tous ses livres, de ceux qui étaient déjà dans l’île d’Andros ainsi que de ceux qui étaient à Constantinople, à l’École Hagias Triados (ἀφιερώνω εἰς τὴν αὐτὴν σχολὴν ἅπαντα τὰ βιβλία μου ὅσα ἤδη εὑρίσκονται εἰς τὴν βιβλιοθήκην τῆς ῥηθείσης σχολῆς καθὼς καὶ ὅσα ἐνταῦθα εἰς Κωνσταντινούπολιν). Il confie l’affaire à Pagkratios, en le munissant d’une procuration écrite.

Le présent inventaire, qui recense les livres envoyés de Constantinople, doit donc être mis en relation en particulier avec celui des p. 53-56 du même codex, qui recense les autres livres de la collection de Samuel, qui se trouvaient probablement déjà à Andros (Andros, Ecole Hagias Triados – 1830 (b)) : les deux listes sont complémentaires et permettent de se faire une idée de la richesse de la collection de Samuel, fondateur de l’École Hagias Triados.

Pagkratios recense une cinquantaine de livres qui provenaient de la bibliothèque de Samuel à Constantinople. La description des livres offerts est expédiée dans un bref intitulé signalant le titre sous forme abrégée ou le nom de l’auteur ; un chiffre indiquant le nombre de volumes précède la description. On ne distingue pas entre manuscrits et imprimés ; il n’empêche, il y a de fortes chances qu’il ne s’agisse que d’imprimés, car dans les autres inventaires transmis dans le même codex, l’existence d’un manuscrit est clairement explicitée. Les volumes sont cités dans le désordre.

Le contenu des livres mentionnés varie. À côté des pièces liturgiques, on trouve quelques traités scientifiques ou philosophiques (ἀρχιμήδους / ἀριθμητικὴ ἄλγεβρα σπυρίδονος / λογικὴ βλεμμύδου / κατὰ ἀριστοτέλην), parmi lesquels deux écrits d’Eugenios Voulgarès (τοῦ εὐγενίου μαθηματικά / τοῦ εὐγενίου λογική), des dictionnaires (λεξικὸν ἁπλογαλλικόν / λεξικὸν γεωργίου – Pagkratios précise que ce dernier fut ramené après son arrivée / λεξικὸν Βαρίνου) et des ouvrages grammaticaux et philologiques (γραμματικὴ μοσκόπουλου / ἑλληνικὴ φιλολογία). La patristique y est également représentée (αὐγουστίνου / ὁμιλία τοῦ μεγάλου βασιλείου), ainsi que la littérature byzantine (χρονικὸν γεωργίου σφραντζῆ / ἐπιστολαὶ φωτίου / ἐρωταποκρίσεις ἰωάννου / ξανθόπουλου / πανοπλία δογματική (d’Euthyme Zigabène). Parmi les œuvres de la littérature théologique post-byzantine, on trouve l’Histoire des patriarches de Jérusalem de Dosithée, ainsi que le Pédalion (πηδάλιον), un manuel de droit canonique composé à la fin du XVIIIe s. par Nicodème l’Hagiorite.

On mentionne également sept exemplaires d’un ouvrage désigné comme άλεξιφάρμακον, vraisemblablement un manuel de pharmaceutique, qui furent distribués aux élèves, comme Pagkratios le fait remarquer dans une note à côté du titre (διενεμήθησαν εἰς τοὺς μαθητάς). Cette précision nous renseigne sur la fonction de la bibliothèque, qui était mise à la disposition des élèves.

Οn trouve également un volume d’une encyclopédie (ἐγκυκλοπαιδείας τέταρτος τόμος), ainsi que d’autres petits volumes (τομήδια) et livrets (φυλάδαι), dont le contenu n’est pas précisé. 

 

Titre/incipit: 
Τὰ βιβλία / 1830 / 1 ἱστορία Δοσιθέου
Mots clés: 
école ; imprimé ; Pagkratios ; Samuel
Répertoire: 

-

Editions: 

inédit

Bibliographie: 

POLÉMIS, 1963, p. 492.

 

Rédaction: 

AL, 2015

Reproduction: 

MIET

Liens vers informations possesseurs
Share this
Comment citer cette page : Anna Lampadaridi, « Andros, Ecole Hagias Triados - 1830 (a) », dans , Andros, Paris, IRHT, 2015 (Ædilis, Sites de programmes scientifiques, 4) [En ligne] http://www.libraria.fr/fr/RIMG/andros-ecole-hagias-triados-1830
Mis en ligne le 25/02/2015
Modifié le 22/05/2015