Michael de Novirella, O.P.

Fils de Béatrice de Neuvirelle, dominicain, prieur du couvent des frères prêcheurs de Lille (France) en 1264 (attestation), probablement jusqu'à sa mort en 1275/1276, bibliste et chapelain du pape (non précisé, probablement Urbain IV, + 1264). Connu comme "correcteur" de la bible du couvent des dominicains de Lille [Lille, BM, ms. 1 (835), 2 (836): 1Rg-Iob, 3 (837), 4 (838) : Nouveau Testament], d'après le colophon du ms. 4, f. 265v (sous le titre de fin)  : "Anno Domini MCC sexagesimo quarto, scripta fuit hec biblia a Guillermo Senonensi et diligenter correcta secundum hebreos et antiquos libros a fratre Michahele de Novirella tunc priore fratrum predicatorum Insulensium et capellano Domini Pape, expertissimo in Biblia".

Son nom figure dans les testaments de Jeanne de Flandres/Hainaut (1244) et Mahaut  de Béthune (1258) [Robinson, p. 279]

Le texte de cette bible a fait l'objet de collations partielles sur le site Glossae Scripturae Sacrae electronicae (sigle ΩL).

  • Rouse, Illiterati, t. 1, p. 83-84, 349, n. 90, fig. 12, t. 2, p. 45 [soutient l'identification de du copiste de cette bible avec le stationnaire parisien].
  • E. J. Beer, « Liller Bibelcodices Tournai und die Scriptorien der Stadt Arras », Aachener Kunstblätter, 4 (1972), p. 190-226
  • Pamela Robinson, The History of the Book in the West : 400AD-1455, Farnham, 2010, p. 279-281 [synthèse de Rouse et J. Ellen Beer, suit Rouse].

Le nom de ce religieux ne figure pas dans SOPMA, ni dans Quétif-Echard, SOP. Il est parfois francisé en "Michel de Neuvirelle" ou "Neuvirelles".

Share this
Comment citer cette page : Martin Morard, « Michael de Novirella, O.P. », dans , Michel de Neuvirelle, Paris, IRHT, 2017 (Ædilis, Sites de programmes scientifiques, 4) [En ligne] http://www.libraria.fr/fr/BMF/possesseurs/michael-de-novirella-op
Mis en ligne le 28/11/2017
Modifié le 12/12/2017