Louis IX, roi de France (H)

Roi de France (1226-1270). Légua par testament les livres qu'il aurait en France au moment de sa mort, à l'exception de ceux à l'usage de sa chapelle et de ceux que les frêres prêcheurs de Compiègne ont déjà, aux frères prêcheurs et aux frères mineurs de Paris, à l'abbaye de Royaumont, aux frères prêcheurs de Compiègne, charge aux exécuteurs du testament de les répartir à parts égales

Son biographe, le dominicain Geoffroy de Beaulieu, rapporte vers 1272-1276, que Louis IX, frappé par l’exemple de la bibliothèque du Sultan, avait fait rassembler à son retour de [la septième] croisade [1254], près de la Sainte-Chapelle de Paris, une bibliothèque d’ouvrages "utiles et authentiques" – principalement bibliques, patristiques et ecclésiastiques - où les lettrés parisiens de son entourage pouvaient venir étudier. Ces ouvrages auraient été recueillis sur l'ordre du roi dans les bibliothèques ("armaria") de diverses abbayes.

Source(s):

Geoffroy de Beaulieu (v. 1272-1276), « Vita et sancta conversatio piae memoriae Ludovici quondam regis francorum», Recueil des Historiens des Gaules et de la France, éd. Dom Martin Bouquet, Pierre-Claude-François Daunou, Joseph Naudet, Léopold Delisle, t. XX, Paris 1840, p. 15 : « Audivit fidelis Rex, dum adhuc esset ultra mare, de quodam magno Sarracenorum soldano, quod omnia librorum genera, que necessaria esse poterant philosophis Sarracenis diligenter faciebat inquiri et sumptibus suis scribi, et in armario suo recondi; ut litterati eorum librorum copiam possent habere, quoties indigerent. Considerans igitur pius Rex, quod filii tenebrarum prudentiores esse videntur filiis lucis et erroris sui amplius zelatores quam sint filii ecclesie vere fidei christiane, concepit quod revertens in Franciam, omnes libros sacre Scripture, quos utiles et authenticos in diversis armariis abbatiarum invenire valeret, transcribi sumptibus suis faceret, ut tam ipse quam viri litterati ac religiosi familiares sui in ipsis studere possent, ad utilitatem ipsorum et edificationcm proximorum. Sicut cogitavit, ita et reversus perfecit, et locum aptum et fortem ad hoc edificari fecit, scilicet Parisiis in capelle sue thesauro, ubi plurima originalia tam Augustini, Ambrosii, Hieronymi, atque Gregorii necnon et aliorum orthodoxorum doctorum libros sedule congregavit, in quibus quando sibi vacabat, valde libenter studebat, et aliis ad studendum libenter concedebat. »  (Traduction française dans Delisle, t. 1, p. 7).

Source(s): 

*Paris, AN, J//403, Pièce n° 5 (février 1269- n.s. 1270)

Share this
Comment citer cette page : Martin Morard, « Louis IX, roi de France (H) », dans , BMF : Informations possesseurs, Paris, IRHT, 2018 (Ædilis, Sites de programmes scientifiques, 4) [En ligne] http://www.libraria.fr/fr/BMF/possesseurs/louis-ix-roi-de-france-h
Mis en ligne le 12/12/2017
Modifié le 17/04/2018