Nicolaus de Freavilla, O.P. - 1321

Date: 
1321, 16 octobre.
Date post: 
1321
Date ante: 
1321
Répertoire(s): 

BMMF, n° 1168.

Expédition authentique, dressée à Avignon devant notaire, d'un des testaments cardinalices de Nicolas de Fréauville (l'acte en évoque un autre qui a fait l'objet d'un codicille, cf. Baluze-Mollat, p. 335), lequel demande que soient rendus au couvent dominicain de Rouen 4 ouvrages qu'il avait avant d'être cardinal (une Bible, une Summa decretalium en 2 vol., la Summa contra gentiles et la Secunda secunde).Il lègue à ce même couvent  un volume contenant les Homélies et les Dialogues [de Grégoire le Grand ?] ("librum nostrum homiliarum et dialogorum") pour la lecture au réfectoire, une Catena aurea pour la bibliothèque commune : "Summam que dicitur Catena aurea pro communi studio" [voir ci-dessous Nota bene]  et un missel dominicain ("missali meliori proprio de ordine") avec tous les ornements de sa chapelle. Il lègue en outre à son neveu Jean Prévôt le Corpus juris cum decreto qu'il avait déjà en sa possession et à son neveu Guillaume Prévôt une Summa copiosa [= Summa Ostiensis] qu'il avait aussi déjà entre les mains. Il demande également que ses exécuteurs veillent à ce que maître Nicolas de Fréauville, chanoine de Rouen, remette bien à Guillaume et Jean, frères de ce dernier, et à Colin Coignet son neveu, les 100 "livres de bons petits tournois" que le légataire lui avait fait remettre à leur intention, à raison de 100 livres pour chacun, par son testament de juillet de la même année ("in quodam codicillo")  afin qu'ils puissent s'acheter un Corpus iuris. Il lègue enfin à frère Vincent de Douvendro, O.P.,  le missel et les ornements qui lui servaient à célébrer en privé (éd. p. 338). Nota bene :""Summam que dicitur Catena aurea" : Il peut s'agir de la Summa Hostiensis, qui est un ouvrage de droit canonique à succès de la fin du XIIIe siècle souvent qualifié de Summa aurea. On peut également conjecturer une erreur de lecture : Summam aurait été lu pour Glosam. Quétif (Jacques), Echard (J.), Scriptores ordinis predicatorum, t. 1, Paris, 1719, p. 329 suivi par J.-B. De Rubeis, De gestis et scriptis ... sancti Thomae Aquinatis..., in : Thomae de Aquino Opera omnia, t. 1, Venise, 1775, p. CVIII estiment qu'il s'agit de la première occurrence de l'application de l'expression 'Catena aurea' à l'Expositio continua super quatuor evangelia de Thomas d'Aquin. Mais celle-ci n'est jamais appelée Summa par ailleurs. Une expression proche sans ambiguité (mais sans l'adjectif "aurea") est déjà attestée en 1307 dans le catalogue du couvent OP de Dijon, item 84.

Source(s): 

A. Original perdu.

B. Copie de A,  éditée par Baluze d'après une expédition authentifiée de l'acte trouvée par Baluze à Rouen, couvent O.P., archives.

C. Copie de 1710 c. : Roma, AGOP, XIV fondo Libri, M, p. 506-574 (à examiner).

Édition(s): 

Baluze-Mollat, Vitae paparum Avenionensium, éd. Guillaume Mollat, t. III, Paris, 1921, p. 332-340 (p. 334-335, 338).

Lire l'édition sur archive.org

Bibliographie: 

Quétif (Jacques), Echard (J.), Scriptores ordinis predicatorum, t. 1, Paris, 1719, p. 329.
Baluze, t. 2, col. 410-425
Koudelka (V.-J.), "Il fondo libri nell archivio generale dell'ordine domenicano, I. Liber A-Liber Z", Archivum fratrum praedicatorum, 38, 1968, p. 136 [identification de la copie conservée, que Mollat n'avait pas retrouvée].

Rédaction: 

MM 2013 (nouvelle édition, révision 2.5.2016) [CG 2008]

Liens vers Informations possesseurs
Possesseur principal: 
Share this
How to quote this page : Morard, Martin, « Nicolaus de Freavilla, O.P. - 1321 », dans , CNRS, Paris, IRHT, 2016 (Ædilis, Sites de programmes scientifiques, 4) [En ligne] http://www.libraria.fr/en/BMF/nicolaus-de-freavilla-op-1321
Mis en ligne le 16/08/2012
Modifié le 02/05/2016